Compte-rendu de la réunion ADM du samedi 9 mai 2015

Prochaine réunion : le samedi 6 juin à 15h au Foyer

Présents : Pierrette Hirschauer, Catherine Lion, Oumar Diallo,  Abou Diop, Sow Harouna, Idrissa Kanté.

Tidiani Camara, Djiby Kanté, Samba Fofana, Sow Samba, Sow Alassane, Soumaré Alhadji, Magassa Samba, Solo Harouna, Camara Samba, Samba Idy Bak, Diancoumba Bokar, Barou Haïdara.

Excusés : Abdoulaye Diacoumba (souffrant)

Je n'ai pas fait de compte-rendu pour la dernière réunion, le 11 avril : en résumé une vingtaine de jeunes étaient présents. Nous avions parlé de cotisations africaines, de clôture de l'école, de la maternité à construire et les jeunes avaient décidé de se rencontrer avant cette réunion du 9 mai ; leur volonté d’échanger, de s’organiser, était dynamisante…mais le drame est arrivé...

Le 18-19 avril  900 migrants ont quitté la Lybie vers la Sicile, le naufrage, le plus meurtrier  jamais répertorié en Méditerranée, a eu lieu près de l'ile de Malte.

Des ressortissants de Melga avaient embarqué, 26 ont disparu, des jeunes aux environs de 18-20 ans en majorité.

Oumar Diallo, avec deux autres personnes, ont pris de suite l'avion pour la Sicile à la recherche de renseignements très difficiles à obtenir ; il a rendu hommage à des associations sur place, qui les ont aidés ; ils ont pu communiquer avec les 5 survivants, présents dans un camp de réfugiés près de Catane.

André a pris l'initiative de rédiger un appel à la solidarité en direction de ses amis, adhérents ou non à l'ADM, dont voici un extrait :

"Ce qui nous frappe particulièrement c’est que parmi ces nombreuses victimes, 26 sont originaires de Melga, dont plusieurs étant les membres de familles sans autres ressources que le potentiel dans lequel elles avaient ’investi’ ! En effet, le recours aux passeurs, ces nouveaux négriers, est très coûteux :de 1500€ à 7000€, suivant les voies empruntées…Aussi, ces sommes sont-elles amassées, Euro par Euro, dérisoire magot en attente d’un retour nécessaire à la survie de la famille qui a envoyé ses enfants les plus capables !

Mais les frontières de l’Europe de Schengen restent fermées et insensibles aux drames qui se déroulent à leurs portes.

La récente réunion des chefs d’Etat, au lendemain des naufrages, censée apporter des solutions concertées, n’a abouti qu’à renforcer les moyens de contrôle.

S’agit-il d’accueillir ’’toute la misère du monde ou d’en prendre sa part’ ou de considérer les problèmes de l’immigration avec un autre regard : la vieille Europe et les USA auront besoin de migrants pour compenser la dénatalité et le vieillissement de leur population.......

C’est pourquoi nous faisons appel à nos amis qui ne peuvent rester insensibles à ce drame sans précédent. Vous pouvez envoyer un chèque à l’ordre de : ADM,  25, rue E. Zola 78360 Montesson"

Il n'y a jamais eu d'accident aussi grave touchant Melga.

Comment arrêter ces départs ? le village est complètement dépeuplé de ses forces vives. Actuellement, il y a encore des personnes de Melga  en attente en Libye, quelques unes sont déjà arrivées en Italie depuis le naufrage ; d’autres ont abandonné cette voie vers l’exil et prennent le chemin du retour ; la veille, 3 étaient retournées, via Lomé. Nous avons appris que depuis 1 an, après la réussite de certains par la Libye, plusieurs  arrivées en France depuis Melga avaient eu lieu, beaucoup de mineurs, pour étudier, pour "changer de vie".....

Nous tenons au nom de l'ADM à présenter nos condoléances aux familles. Pierrette rédige une lettre à transmettre à nos deux Présidents d'honneur au village, Amadou Fofana et Bakary Camara, qui sont nos représentants : un extrait :

"Je vous demande de présenter les condoléances de l'ADM aux chefs de village et aux familles endeuillées. Je sais que vous représenterez parfaitement l'ADM tous les deux.

Nous avons été tous affectés par ce naufrage et devant ce drame les mots viennent difficilement.

Croyez que notre pensée vous accompagne et espérons que le Ramadan, vécu ensemble, vous apportera un peu de réconfort"

Nous avons déjà reçu des réponses à l’appel d’André ; nous ferons le point le 6 juin ; pour le  moment, nous savons apprécier cet élan de solidarité, qui réconforte, et qui touche beaucoup nos amis africains. Soyez - en remerciés car cette épreuve est dure.                                                Catherine et Pierrette