Compte-rendu de la réunion ADM du samedi 7 nov. 2015

Prochaines réunions : le samedi 5 décembre (AG) à 15h au Foyer 

puis 16 janvier, 13 février, 19 mars, 9 avril, 7 mai 2016, et "Fête des 30 ans" le 28 mai à Montesson.

Présents : Pierrette Hirschauer, Catherine Lion, Sow Harouna, Idrissa Kanté, Oumar Diallo, Abdoul Diacoumba, Kalidou Kanté, Alassane Kanté, Samba Magassa, Abda Anne, Abdoulaye Camara.

Préparation de l'AG :

Oumar : insiste sur la présentation du bilan de nos réalisations et des projets à venir. En ce qui concerne les jeunes sur lesquels portent nos espoirs de relève pour l'ADM, il constate que pour l'instant il y a des "blocages", il faut qu'ils apprennent ce qu'est le développement, qu'ils prennent conscience de ce qu'ils pourraient faire...  Mais pour cela il faut "écouter" longtemps... comme il l'a fait lui-même avant de prendre la parole.....

Sans relève l'association pourrait disparaitre...

Oumar : pas d'accord, l'association doit vivre tant qu'on est vivant,  même s'il y a des hauts et des bas....

Pierrette : propose un texte préparatoire au rapport d'activité pour l'AG. Approuvé par tous.

Oumar : il faut poursuivre la défense de l'école, c'est grâce à elle que les enfants peuvent s'en sortir.

Pierrette : l'Etat malien et en conséquence les maîtres étant souvent défaillants, il faudrait que les parents apprennent à surveiller le travail des enfants à la maison.

A l'AG il faudra désigner ici des personnes responsables de certaines tâches comme la collecte des cotisations, l'appel aux réunions, la récolte des questions à traiter....

Fête des 30 ans de l'ADM :

Omar : il faut que nous retenions un car pour le transport vers Montesson et il faudrait avoir des petits objets à vendre pour récolter de l'argent pour la construction de la maternité (genre pins ou graines de baobab...)

Il nous faudrait aussi des photos récentes pour faire des panneaux d'exposition.

Informations diverses :

Sur InfoKayes.net :    Un nouveau groupe de réflexion (GRAD) s'est constitué et se penche sur le développement de la région.

Il existe des formations à l'agroécologie à Kayes (3000 personnes formées dont 1800 femmes)

Catherine