Le village de Melga

Présentation de la
commune de Djélébou 

(Cercle de Kayes, Mali) : 

 

Mali
Afrique

Localisation :

La commune rurale de Djélébou est l’une des 28 communes du cercle de Kayes ; elle est située au Nord dans la zone de Guidimaka. Le chef-lieu de commune est Aourou qui est un ancien chef-lieu d’arrondissement. La commune rurale de Djélébou compte 20 327 habitants répartis entre 11 villages que sont : Aourou (chef-lieu), Sambawonsy, Horogniwa, Tychy Ambidedi, Sérénaty, Leya, Nahaly, Dindinayé, Melga Toucouleur, Melga Soninké et Sarayero.

La commune présente un relief de plateaux avec quelques bas-fonds à l’Ouest et la vallée alluviale du Karakoro. Elle est située dans la bande sahélienne marquée par une pluviométrie oscillant entre 400 et 500 mm par an et une température très forte dépassant 40°C entre mars et juin.

 La végétation est caractérisée par une savane arborée très dégradée par les sécheresses successives, les feux de brousse et le surpâturage.

 Le Karakoro et le Djélébou sont les principaux cours d’eau qui arrosent temporairement la commune favorisant ainsi les cultures de décrue et cela en cas de bonne pluviométrie. Ces deux grands cours d’eau et autres marigots de la commune sont tous à régime temporaire (coulent pendant 4 mois de l’année), très creusés et empêchent souvent la circulation des personnes et des animaux.

Kayes

La population :

La commune compte 20 327 habitants répartis entre plusieurs ethnies, les Soninkés, les Peuhls et les Maures. La population de Melga serait de 3 702 personnes  dont 250 migrants.

On note le dynamisme de la commune à travers la présence active d’organisations traditionnelles (de jeunes, de femmes…) et d’associations de développement. L’agriculture et l’élevage extensif constituent les principales activités économiques de la commune.  

 Présentation du village de Melga

 Melga est un village qui grandit rapidement.

Situé à la frontière de la Mauritanie, il a reçu de nombreux réfugiés, il y a quelques années. Des nomades ont leur campement dans les environs.

Deux ethnies (Soninkés et Peuls) avec leurs chefs coutumiers respectifs unissent leurs efforts pour développer le village.

  • Il existe maintenant un château d’eau et un réseau de distribution alimentant 5 points d’eau réalisés avec l’aide de l’UNICEF.
  • C’est le village de Melga qui a été choisi par la commune du Djélébou pour l’implantation du marché régional qui a commencé à fonctionner courant 2010.
  • Le centre de santé est maintenant bien en place grâce au partenariat avec le COS (Centre d’Orientation Sociale) de Seine et Marne en 2009-2010. Il enregistre un accroissement rapide de la population enfantine.
  • Dans cette dynamique, l’école aimerait participer au rayonnement de Melga. D’où la nécessité d’un collège.

Dans l’hypothèse de la disparition du second cycle, les élèves souhaitant continuer après la sixième seraient obligés d’aller à Kayes. Il est facile d’imaginer que peu de parents accepteraient le coût de l’hébergement en ville. D’autre part, la rentrée scolaire ayant lieu en période d’hivernage, les 80 km de distance ne peuvent pas être parcourus facilement.

 Collège construit en 2013

bohos sotoloro 2024 porn oyna aviatr sohobot cisini sitiliri cisini sitiliri casibom cisibim cisibim cisibim cisibim jijibit porn dinimi binisi virin sitiler dinimi binisi virin sitiler dinimi binisi virin sitiler dinimi binisi virin sitiler deneme bonusu deneme bonusu veren siteler